Allagelena gracilens couple

Allagelena gracilens 1/1

 

Milieu : toile dans prêle, station épuration (81)

Taille :9/10mm  Date :13 août 2014 Sexe : couple

 

Description : araignée dont le céphalothorax est surélevé et étroit antérieurement, circulaire postérieurement. Il est de couleur beige doré avec une bande médiane beige bordée de deux larges bandes de brun foncé (quelques petits points clairs et quelques poils gris); un liseré composé de tirets bruns espacés est visible à la base. La face est beige doré, yeux noirs, avec des chélicères brun/orange portant de longs poils fins et clairs (crochets bruns). Son abdomen est couvert de poils gris/brun, beige moucheté de gris/brun latéralement; une bande médiane à peine plus claire se distingue cependant, bordée de taches allongées claires antérieures, qui se transforment en points postérieurement. Les longues pattes sont beiges, avec de longs poils fins foncés et quelques longues épines noires; elles diffèrent un peu ensuite selon le sexe. Celles de la femelle possèdent de vagues et nombreux anneaux grisâtres (surtout face dorsale); les pédipalpes sont assez épais, beiges avec de courts poils gris et de plus longs noirs. Celles du mâle ne portent que quelques rares anneaux brun clair; les pédipalpes beiges portent de gros bulbes brun foncé, en forme de boule qui se termine par une longue pointe (quelques détails sont visibles ici).

ID confirmée par SD sur place. Peut se confondre parfois avec Agelena labyrinthica. La toile était à environ 35 cm du sol.

Perso : J’ai choisi, pour cette espèce, de la présenter en couple. Trouvés dans un petit marais filtrant d’une station d’épuration écologique, ils avaient élus domicile dans de jolies prêles. La femelle était un tout petit peu plus petite que le mâle qui l’avait sans doute rejoint sur sa toile. Ils ne quittent pas facilement leur toile même dérangés. Je n’ai pas vu d’entonnoir-refuge aussi caractéristique que chez Agelena labyrinthica et la toile est aussi moins dense ici (voir miniature 1 pour la toile dans son ensemble avec les deux spécimens). Pour la séance photo, ils se déplaçaient sur la toile mais sans désir de s’échapper à tous prix. Ce sont des araignées assez calmes, et j’ai particulièrement apprécié de figer le beau mâle adulte sur une pierre entrain de nettoyer minutieusement ses pattes, me dévoilant ainsi ses splendides chélicères et crochets…

Allagelena gracilens couple