Nomisia aussereri

Nomisia aussereri 1-1

 

Milieu : sous une petite pierre, causse  (81)

Taille : 7 mm Date : 25 août 2014 Sexe : femelle

 

Description :  araignée dont le céphalothorax n’est que légèrement surélevé antérieurement, assez plat, beige couvert de poils courts dorés; il porte deux arcs noirs antérieurs, ainsi que deux tâches noires centrales, sur chaque bord de prosoma. On distingue un liseré glabre souligné de noir sur tout le pourtour de la base; l’arrière du céphalothorax est garni de poils marron foncé. La face est étroite, dorée et glabre, les yeux principaux sont noirs, et le clypeus porte quelques poils clairs plus longs. Les chélicères sont brun orangé avec quelques poils clairs. Son abdomen ovale est couvert d’une pilosité rase et dorée, avec une bande horizontale noire antérieure, une mince ligne médiane et diffuse noire, quelques soupçons de points et chevrons noirs postérieurement. Les filières tubulaires, typiques de la famille, sont bien visibles, de couleur beige et marron. Les pattes sont puissantes avec de fines épines noires, les fémurs sont beige doré, les autres articles sont plus foncés avec des poils noirs mêlés. Les pédipalpes sont beige foncé, pointus, avec des poils plus foncés aux extrémités.

ID confirmée par genitalia, petite taille d’adulte donc, en début de fourchette donnée par Unibe.

Perso : Quelle araignée… en « or »! Une belle araignée qui scintille à la lumière du soleil comme un bijou doré. Elles étaient assez nombreuses sur le haut de ce causse tarnais, toutes se cachent le jour sous de petites pierres le long des sentiers. J’ai récolté deux individus afin de les identifier. Cette petite dame était rapide et nerveuse souhaitant se cacher de la lumière. Je ne sais pas si elle commençait à être gravide ou bien si elle était bonne chasseuse, mais elle est bien portante sur ces clichés! C’est une belle espèce, trapue, rapide et très agile, avec ses grosses filières tubes; j’ai lu qu’elle était spécialisée dans la chasse des fourmis (guide Delachaux).

Nomisia aussereri

Poecilochroa albomaculata

Poecilochroa albomaculata 1-1

 

Milieu : sous de la mousse sur un gros rocher de granit (81)

Taille : 6,3 mm  Date : 22 juillet 2014 Sexe : femelle

 

Description :  belle araignée au céphalothorax brun couvert de courts poils noirs avec une large bande blanche médiane se séparant en deux branches postérieurement; un large liseré blanc irrégulier est présent sur le pourtour de la base excepté l’arrière. La face est brune avec de longues chélicères brunes couvertes de quelques longs poils fins. Son abdomen allongé est noir, avec une bande blanche horizontale antérieure, deux larges tirets blancs en milieu d’abdomen, et un large tiret blanc au-dessus des filières. La face ventrale est noire avec une courte mais large bande beige longitudinale, jouxtant la plaque épigynale brun foncé. Les pattes montrent de forts fémurs noirs, les autres articles sont brun orangé couverts de courts poils blancs sauf les tarses et métatarses des pattes I et II qui sont noircis; quelques épines ventrales noires. Les pédipalpes sont assez longs, bruns avec des poils fins, se fonçant aux extrémités.

ID laissée en sp. sur forum car visuellement proche de P. variana, mais après un examen genitalia de Pierre, mon idée de P. albomaculata est confirmée. Ici donc un individu bien adulte mais d’une taille relativement petite.

Perso : C’est dans un très joli site de granit et de cascades qu’habitait cette charmante demoiselle. Je ne m’attendais cependant pas à la trouver environ à 1m de hauteur sur un gros rocher. Cette coquine se cachait sous de la mousse… C’est une première pour moi de rencontrer cette espèce surprenante par son duo de couleur noir et blanc, mais aussi avec ses fortes pattes teintées d’orange! Une araignée qui est extrêmement véloce et agile… Il est déjà difficile de la capturer, aussi la photographier in situ n’est pas évident du tout! Il me tarde déjà d’en rencontrer d’autres, cette espèce ou les espèces proches, peut-être même des mâles, à suivre…

Poecilochroa albomaculata

Zelotes gallicus

Zelotes gallicus fem. 1/1

 

Milieu :  sous une souche, bordure de sentier (81)

Taille :7 mm   Date : 24 juin 2014  Sexe : femelle

 

Description :araignée au céphalothorax noir mat, avec de très rares poils fins sur le dessus postérieur; antérieurement très étroite donnant une forme quasi triangulaire. La zone oculaire est serrée: de tout petits yeux noirs, dont deux aux reflets nacrés; les chélicères sont noires voire brun foncé avec des poils longs et fins, des crochets bruns. L’abdomen est un ovale étiré, entièrement noir et couvert de courts poils aux reflets irisés au soleil; postérieurement nous retrouvons les filières tubes typiques de la famille. Les pattes sont composées de forts fémurs noirs, de patelles et tibias noirs de taille quasi identiques, de métatarses brun foncé et de tarses brun clair (griffes visibles). Les pédipalpes sont longs et brun foncé, avec des poils plus longs aux extrémités. 

ID confirmée par genitalia; un genre visuellement très compliqué… En attente de rencontre avec d’autres espèces avant de pouvoir dénicher d’éventuelles différences visuelles!

Perso : Je croise souvent ce genre d’araignées auquel je ne me suis que très peu intéressé encore… Elles se ressemblent toutes, et je les voyais comme beaucoup trop complexes encore pour moi. Il va pourtant bien falloir les observer, car je soupçonne peut-être des choses intéressantes à détailler…ou pas. Voici donc la première que j’ai récolté sur un sentier de randonnée. Elle était très nerveuse et courrait se cacher partout où elle le pouvait. Sur le terrain il est très compliqué de les photographier tant elles sont speed, et j’ai donc entrepris de la récolter pour une séance « maison » puis une analyse genitalia. Cette nervosité est sans doute la raison principale qui a fait que je ne me suis pas encore penchée à figer ces petites gueules noires pardi! Désormais, de temps en temps et au hasard, je récolterai donc une araignée de ce genre par curiosité…

Zelotes gallicus

Nomisia exornata femelle

Nomisia exornata fem. 1/1

 

Milieu : sous une pierre, dans petite loge soie, plateau aride (81)

Taille : 5 mm  Date : 30 juin 2014   Sexe : femelle

 

Description : belle araignée dont le céphalothorax est plat, à peine surélevé antérieurement, presque triangulaire. Il est noir et couvert de poils couleur d’or, avec, selon l’exposition, deux courtes bandes latérales noires.  La zone occulaire est noire avec quelques poils dorés, le clypeus est quasi glabre, les chélicères sont brun/noir. L’abdomen est ovale et allongé, de couleur brun/noir avec de fins poils brun foncé aux reflets légèrement dorés; on retrouve les filières « tube » typiques de la famille. Les pattes sont assez épaisses (fémurs costauds et noirs dorsalement), noires avec des poils dorés, et des tarses/métatarses plutôt bruns. Les pédipalpes montrent de fins fémurs longs et en arc-de-cercle, bruns, les autres articles étant plus épais et devenant plus foncés aux extrémités.

ID confirmée par SD et sur forum (genitalia ok).

Perso : Quel bijoux en or!! Elle est aussi clinquante qu’un bijoux avec cette couleur… J’ai trouvé cette dame sous une pierre en compagnie d’une salticide (Phlegra cinereofasciata) qui y avait fait son cocon et que je n’ai pas dérangé. Elle se tenait plutôt sur le coté de la pierre, dans une loge de soie. Je ne disposais pas de mon Nikon ce jour là, aussi je l’ai rapportée à la maison pour pouvoir l’identifier et l’observer. Cette espèce est très rapide, mais contenue sur une pierre bordée d’eau, j’ai pu la photographier assez facilement. Au soleil, la couleur dorée de son céphalothorax révèle toute sa magie, et c’est un vrai trésor!

Aphantaulax sp.

Aphanlaulax fem. 1/1

 

Milieu :  loge dans une feuille morte, bois de chênes (81)

Taille : 4,5 mm   Date : 24 avril 2014  Sexe : femelle

 

Description : petite araignée au céphalothorax brun foncé, avec une large bande médiane de poils blancs s’arrêtant avant le bord postérieur. La face est brune avec des petits yeux noirs, et de petites chélicères brunes. L’abdomen est long et ovale, brun/noir, avec des reflets irisés. Il porte deux longs tirets de poils blancs à l’avant, se rejoignant presque pour former une bande, ainsi que deux larges tirets de poils blancs en son milieu, typiques du genre. Les filières caractéristiques de la famille, sont bien visibles en bout d’abdomen. Les pattes sont bicolores : brun clair sur les hanches et patelles, des fémurs bien noirs, le reste des articles brun foncé; elles portent des poils courts et des quelques épines noires. Les pédipalpes sont fins et assez longs, brun clair avec des poils fins et clairs.

ID certaine pour le genre (SD), pour l’espèce: examen genitalia à venir… si l’individu n’est pas juvénile! Résultat : reste en sp. car subadulte.

Perso :  C’est en fouillant la litière d’une bordure de bois, que j’ai vu cette jolie demoiselle sortir de sa loge. Je l’avais sans doute réveillée en farfouillant autour de sa loge construite dans une feuille morte. C’est une araignée très rapide et speed, difficile à freiner pour quelques clichés. Elle demeure très jolie avec ses tâches blanches et ses reflets irisés sur fond noir, mais aussi ses pattes bicolores..

Aphantaulax sp.