Pardosa proxima

Pardosa proxima 1-1

 

Milieu : errante au sol, bord de rivière  (81)

Taille : 6 mm Date : 25 août 2014 Sexe : femelle

 

Description :  araignée au céphalothorax brun, avec une fine bande médiane beige bordée de brun foncé; une bande brun clair entoure la base avec des tâches glabres et quelques poils blancs plus nombreux postérieurement. Un mince liseré noir souligne le tout sur tout le pourtour. La face est étroite, brune mais noircie au-dessus des yeux principaux, et le clypeus est brun clair, glabre, avec de rares courts poils blancs. Les chélicères sont brun clair avec quelques poils blancs, fins et un peu plus longs. Son abdomen ovale porte une crête de fins poils blancs antérieurement, il est marqué d’une bande médiane brun clair bordée de points noirs qui s’arrête en milieu d’abdomen. Cette bande est suivie de deux lignes de points noirs plus grossiers, des points blancs sont visibles en nombre, le reste étant mêlé de brun et de noir. Les flancs sont eux aussi mêlés de noir et de brun, et deviennent majoritairement couverts de blanc vers la partie ventrale. Les pattes sont brun jaune avec des zébrures brunes ventrales sur les fémurs, des anneaux bruns sur les autres articles, mais surtout ces épines foncées et perpendiculaires, typiques du genre. Les pédipalpes sont assez longs, brun jaune, avec des anneaux bruns, des petits poils fins clairs et de courtes épines foncées.

ID confirmée par genitalia, petite taille d’adulte vis à vis de la fourchette donnée par Unibe minima supérieure à 7mm.

Perso : Ce genre est très compliqué à identifier visuellement tant il y a une variété d’espèces quasi semblables mais surtout elles sont très rapides! Et oui… Cette petite fusée brune habitait sur les rives d’une belle rivière, près d’un causse, et fréquentait un autre genre cousin en nombre à cet endroit : les Arctosa. J’ai vu certaines femelles avec des cocons, j’ai donc pensé que c’était le bon moment pour en faire identifier une et lui tirer le portrait. Sur les photos, elle a ce grand air étonné et curieux que j’affectionne et elle a fait de courtes poses dans sa course folle afin que je puisse capturer son joli minois. Les insectes sont nombreux sur les rives et elle ne devait pas manquer de proies à chasser, c’est certain! Quelle jolie robe mouchetée de blanc, capable surement de la camoufler dans pas mal de circonstances…

Pardosa proxima