Pellenes sp. juvenile

Pellenes sp 1-1

 

Milieu : dans le trou d’une pierre au sol, causse  (81)

Taille : 3,5 mm Date : 25 août 2014 Sexe : juvénile

 

Description :  salticidae juvénile dont le céphalothorax est noir, avec deux bandes latérales blanches bordées de roux sur l’axe des yeux latéraux postérieurs; les côtés portent de nombreux poils blancs et deux fins liserés blancs entourent la base. La face est brune, les yeux cerclés de roux, et entre les yeux principaux il y a un tiret vertical blanc. Le clypeus est surmonté d’un bandeau blanc; les chélicères sont noires avec des traits verticaux de courts poils blancs. Son abdomen ovale noir montre une fine bande blanche ciselée; une bande blanche couvre la partie antérieure et se prolonge largement sur les flancs, mêlée de quelques poils roux. Les pattes sont brunes couvertes de petits poils blancs; les pattes I sont fortes avec les patelles et le haut des tibias rougeâtres, des fémurs plus glabres, des articles noirs. Les pédipalpes sont jaunes, munis de poils blancs.

ID laissée en « sp. » car juvénile par SD; les adultes sont indispensables pour les identifications; un genre complexe même visuellement!

Perso : Pour identifier cette petite merveille avec certitude, il était là aussi trop tard dans la saison, ou peut-être trop tôt puisque il est question ici de juvéniles qui se reproduiront dès le début du printemps suivant. Ce petit bout de chou est si craquant! Ce genre me décourage parfois tant il est difficile de séparer visuellement les espèces, mais c’est aussi paradoxalement un de mes préférés, les Pellenes sont splendides. La couleur n’est certes pas leur fort, bien que j’aime personnellement le contraste du noir et du blanc, mais c’est leur curiosité, leur comportement devant l’objectif, et leur regard facétieux, qui m’attire toujours, et me fascine! Vive les Pellenes haha… 

Pellenes sp. juvenile

Pseudeuophrys erratica femelle 2

Pseudeuophrys erratica femelle 2-1

 

Milieu : au sol parmi les bruyères, bordure d’un lac (81)

Taille : 3,5 mm  Date : 31 août 2014  Sexe : femelle

 

Description :petite sauteuse dont le céphalothorax est noir/brun foncé, avec des poils roux et blancs sur le dessus, et un liseré blanc sur le pourtour de la base. La face est brun foncé avec quelques poils blancs, notamment sur le clypeus, les yeux sont finement cerclés d’orange; les petites chélicères brunes portent de rares poils blancs courts. Son abdomen est brun foncé avec de vagues courtes et fines lignes de beige bordées de blanc, dont un grand et deux petits chevrons postérieurs, et un petit point blanc au-dessus des filières. Les pattes sont beige clair, fortement annelées de noir, de brun et de quelques poils blancs, dont un anneau noir plus large sur le bout des fémurs. Les pédipalpes sont entièrement beige clair avec des poils blancs.

ID  confirmée par genitalia; cette espèce a pourtant des caractéristiques propres, mais des cousines proches sont probables, et je voulais disposer d’images « certaines » de cette espèce courante.

Perso : Cette petite miss, aux pattes joliment rayées, se baladait au sol entre deux pieds de bruyères, sautant de pierre en pierre avec une aisance déconcertante! Elle était rapide et assez fuyante même si les quelques pointes de curiosité ,dont elle faisait preuve, laissaient quelques instants pour pouvoir lui faire une petite séance photo. Je trouve cette espèce en abondance mais souvent dans des zones plus urbaines que ce bord de lac sauvage… Elle portait un petit « bidon » bien gonflé qui laissait opter pour deux raisons : elle était gravide, ou bien elle venait de faire un bon repas! Comme il était assez « tard » dans la saison j’ai penché pour la deuxième option, mais il semble qu’on puisse trouver des adultes toute l’année avec cette espèce…

Pseudeuophrys erratica femelle 2

Sibianor aurocinctus

Sibianor aurocinctus male 1-1

 

Milieu : au sol, prairie humide (81)

Taille : 3 mm  Date : 13 août 2014   Sexe : mâle

 

Description :  petite salticide dont le céphalothorax est noir avec quelques courts poils dorés éparses, un mince liseré blanc à la base et des joues quasi glabres. Les yeux médians principaux sont finement cerclés de blanc, et le clypeus est marqué de quelques poils blancs; les chélicères sont brun/noir avec des extrémités plus claires. Le petit abdomen assez rond est lui aussi entièrement noir et couvert de courts poils dorés éparses. Les pattes I sont fortes, brun/noir comme les autres pattes, avec quelques rares poils blancs courts, des poils fins foncés, et surtout des métatarses/tarses brun clair. Les pédipalpes sont brun/noir avec des bulbes pointus plus clairs, pourvus de petits poils blancs.

ID confirmée par SD. Cette espèce a été trouvée grâce à un aspirateur thermique en zone humide.

Perso : Une vraie frimousse de bon élève ce petit Sibianor!! Il habitait une belle prairie humide entourée de bois où ils étaient en nombre. Ce bonhomme est très expressif avec ces pattes I fortes toujours en l’air; on dirait presque un petit chef d’orchestre s’entraînant devant des musiciens imaginaires. Assez timide, il se déplace lentement et ne fait pas vraiment attention à l’objectif, il semble concentré et sérieux. Il se révèle plutôt quelconque quand il est dans l’ombre, mais il brille de mille feux lorsqu’il est au soleil grâce à sa toison d’or clairsemée… Magique! 

Sibianor aurocinctus

Saitis barbipes femelle 2

Saitis barbipes fem. 2/1

 

Milieu : sur des branches basses, bord de ruisseau (81)

Taille : 5,5 mm   Date : 24 juin 2014   Sexe : femelle

 

Description : belle salticide au céphalothorax beige clair translucide, il est glabre à l’arrière et sur les côtés, et montre une cravate de poils blancs typique qui finit en pointe dans la tâche noir/brun antérieure. Cette tâche noire se prolonge sur le front, et on voit des poils plus fins, longs et foncés, dressés sur le dessus. Les yeux sont finement cerclés de blanc (postérieurs latéraux cerclés d’orange), le clypeus est marqué de rares poils blancs; les chélicères sont beiges, à peine foncées aux extrémités. Son abdomen beige clair porte des marbrures et chevrons noirs sur un axe médian, avec des poils fins irisés; les flancs ont seulement des petits points noirs. Un point blanc marque le dessus des filières. Les pattes sont beiges translucides, petits poils fins clairs (quelques anneaux de poils brun clair très diffus sur III et IV); les pédipalpes sont fins, unis et beiges.

Perso : Un an après, à la belle saison avancée, je retrouve la petite « Barbie ». C’est une araignée que je croise souvent et pourtant j’avais le sentiment de ne pas l’avoir suffisamment photographiée. Hop Hop, ni une ni deux, la petite menée dans les herbes, je m’installe et c’est parti!! Une si jolie demoiselle qui est souvent calme et ici très joueuse avec l’objectif, une pure partie de bonheur que de lui faire à nouveau une mini-séance pour cette cocote bien moins spectaculaire que son fiancé, certes. Je l’ai reconduite à l’endroit précis où je l’avais trouvée afin qu’elle poursuive sa destinée… A bientôt mademoiselle et merci pour ces images!

Saitis barbipes femelle 2

Phlegra cinereofasciata mâle 2

Phlegra cinereofa. male 2/1

 

Milieu :sous une petite pierre, causse  (12)

Taille : 5 mm   Date : 19 août 2014  Sexe : mâle

 

Description : belle salticide dont le céphalothorax est majoritairement brun foncé, deux fines lignes claires dans l’axe des yeux latéraux postérieurs, un double liseré clair à la base, et une partie antérieure nettement brun clair doré. Les yeux noirs se détachent bien dans ce brun doré; le clypeus est marqué d’une large bande blanche horizontale; les chélicères sont brun foncé. Son abdomen porte une bande médiane brun clair avec quelques chevrons brun/roux postérieurement. Cette bande est bordée de bandes noir/brun; les flancs sont brun clair avec quelques poils blancs. Les pattes sont noires avec des métatarses/tarses bruns, dorsalement couvertes de poils dorés sur les fémurs/patelles (pattes IV entièrement couvertes de ces poils dorés). Les pédipalpes sont souvent tenus haut et serrés, ils sont noirs avec des poils doré clair sur les articulations au dessus des gros bulbes noirs (touche gris clair sur le dessous).

Perso : Toujours dans le cadre d’une sortie « araignée » sur le causse, j’ai fait cette deuxième rencontre d’un mâle en sortie solo. Avait-il trouvé sa moitié ou pas encore? A moins qu’il n’ait eu un petit creux en cette heure chaude de la journée. Ce monsieur avait aussi toujours cette tendance à faire face en permanence à l’objectif! J’aime cette miniature où il est dans l’ombre où seulement sa tête apparait au soleil, puis la dernière aussi où il parait perdu dans ces pensées. Il est fin et élégant, le regard franc, et bien perché sur ses pattes lorsqu’il se déplace, vraiment à croquer!

Phlegra cinereofasciata mâle 2