Salticus propinquus

Salt. propinquus male 1/1

 

Milieu : sur un mur à l’intérieur de la maison (81)

Taille :4,5 mm  Date : 13 mars 2014  Sexe : mâle

 

Description :salticide dont le céphalothorax noir est margé d’un large liseré blanc à la base, avec deux triangles blancs sur le dessus et un tiret frontal blanc. Les yeux noirs sont cerclés de doré, surmontés du tiret blanc (presque un losange de face), avec un clypeus blanc. La particularité de certains mâles du genre est ici bien évidente : des chélicères hypertrophiées noires et impressionnantes! L’abdomen noir, brun antérieurement, possède 3 bandes horizontales blanches continues qui sont typiques de l’espèce. Au dessus des filières on voit presque une petite bande avortée ressemblant plus à 2 points. Les pattes sont brun/noir sauf les tarses/métatarses qui sont brun clair, avec des poils courts beige doré; les pédipalpes démesurés sont comme les pattes avec les poils beige doré.

ID  quasi confirmée grâce à l’habitus caractéristique, par contre animal pas encore rencontré en Midi-Pyrénées, aussi un examen genitalia confirmera l’identité. Quand à sa présence dans la région, elle ne sera avérée que si je trouve d’autres individus, sinon il est possible qu’il soit revenu avec moi d’une balade récente. Résultat : il s’agit bien de S. propinquus mais n’ayant pas recroisé d’autres de son espèce, il est avéré qu’il était revenu clandestinement ce filou, et donc pas présent en M-P à ce jour!

Perso : une petite salticide mais alors… Quelle singularité!! Je l’avais déjà vu en photo sur le net, mais là c’était ma première rencontre avec un mâle aux « mâchoires » extraordinairement développées. Superbe!! Surtout que je n’avais jamais remarqué avant de le voir en vrai que les pédipalpes étaient si longs! Génial, surtout que le bonhomme était à l’intérieur de ma maison, et sur un mur blanc, j’ai vite vu, même à quelques mètres que ce n’était pas une mouche. Il avait un tempérament curieux, pas timide, et n’hésitait pas à sauter sur mon objectif. Reste à voir si il a voyagé le coquin ou bien si l’espèce s’est implantée ici.

Salticus propinquus