Heriaeus sp.

Heriaeus sp 1-1

 

Milieu : sur des branches de romarin, garrigue (11)

Taille: 4,5 mm Date: 03 septembre 2014 Sexe: femelle juvénile

 

Description : superbe araignée au céphalothorax blanc pâle, avec une fine ligne blanche médiane bordée de deux bandes vert clair; il est couvert de poils éparses épais blancs et de quelques petits points foncés. La face est blanc pâle, toujours avec ces poils éparses épais clairs, avec de petites chélicères marquées de vert clair en leur milieu. L’abdomen en forme de losange est blanc marqué de petits points, avec une courte bande rouge médiane antérieure; les poils épais clairs sont plus longs postérieurement. Les pattes I et II sont plus longues; toutes sont blanc mat avec de nombreux poils épais clairs et des petits points bruns. Les pédipalpes sont blanc mat avec toujours ces mêmes poils épais blancs.

ID classée d’un sp. car l’individu était encore juvénile et bien blanchâtre (les adultes sont plus verts), après examen genitalia. Sans doute s’agit-il d’un H. hirtus, mais ce n’est qu’une hypothèse…

Perso : J’avais très envie de rencontrer ce genre d’araignée. J’avais vu quelques images sur la toile de ces petits « chardons » vivants, mais je n’en ai pas trouvé dans le Tarn à ce jour. C’est lors d’une sortie méditerranéenne, en pleine garrigue, que j’ai pu voir cette première petite merveille en live! Alors bien entendu, ici c’est une miss toute jeunette, qui n’arbore pas ses couleurs d’adulte typiques, mais cela donne un petit aperçu de la bouille particulière de ce genre de Thomisidae. Elle se tenait sur un romarin en bordure de chemin et j’étais ravie de la voir enfin avec sa tête toute ébahie (on pourrait y voir des airs de gentil psychopathe!! hihi). J’ai bien tenté de chercher d’autres individus dans les parages immédiats, mais en vain… Je repousse donc à l’été prochain la perspective d’autres rencontres avec ce genre que je trouve exceptionnel!

Heriaeus sp.