Neriene clathrata

Neriene clathrata 1-1

 

Milieu : au sol, station épuration plantes filtrantes (81)

Taille : 4,5 mm  Date : 13 août 2014   Sexe : mâle

 

Description :  araignée dont le céphalothorax est brun, brillant et glabre, surélevé et étroit dans sa moitié antérieure. La zone oculaire est brune, très rassemblée, le clypeus est large et glabre; les chélicères sont brun clair avec une tâche foncée médiane. L’abdomen ovale est brun, brillant et couvert de poils très courts (quasi invisibles) avec de nombreuses tâches/traits noirs, dont deux marbrures blanches antérieures typiques. Les flancs montrent aussi des groupes de marbrures blanches sur toute leur longueur ainsi que deux traits blancs (marbrures serrées) au-dessus des filières. Les pattes sont beiges, translucides, avec de vagues anneaux bruns notamment sur les tibias, avec des poils très fins clairs et des épines fines et foncées. Les pédipalpes sont beiges avec de larges anneaux brun foncé, des bulbes allongés bruns avec des poils foncés.

ID confirmée par SD. Cette espèce a été trouvée grâce à un aspirateur thermique.

Perso : Ce jeune homme, mais bien adulte, faisait parti d’un « coup de filet » effectué par aspirateur thermique dans cette station d’épuration par filtrage de plantes. Hissé sur ses longues jambes fines, il alternait les déplacements et les arrêts où il se plaquait au sol pendant la séance photo. Je le trouve bien portant, sans être gros, avec ses jolies marbrures blanches qui éclairent son costume. Enfin, son allure générale lui donne un élégant air « gentillet », cool et équilibré…

Neriene clathrata

Drapetisca socialis mâle

Drapetisca socialis male 1-1

 

Milieu : au sol, lisière de bois/ prairie humide (81)

Taille : 3,5 mm  Date : 13 août 2014   Sexe : mâle

 

Description : belle araignée au céphalothorax beige clair/blanc, avec une tâche médiane en V brune s’étendant postérieurement, trois gros tirets radiants noirs et un liseré noir épais à la base. Les yeux noirs se détachent sur fond blanc; le clypeus est marqué d’un court tiret horizontal brun. Les chélicères sont brun/orange, ainsi que les crochets; une courte bande noire médiane se trouve sur le haut des chélicères. Son abdomen est ovale et bombé, une bande noire horizontale caractérise la partie antérieure et se prolonge sur les flancs. Le reste est marbré de blanc, de jaune foncé, avec de grossiers chevrons bruns médians; une pilosité très fine et courte est présente. Les longues pattes blanc/beige sont nettement annelées de noir et de brun/orange, avec des fins poils clairs et quelques épines noires. Les pattes III sont plus courtes que les autres. Les pédipalpes sont blancs et fins, portant des bulbes blancs marqués de vagues tâches noir/gris, avec de rares longs poils foncés.

Perso : Quelle belle expression! Ce petit bonhomme a été déniché à l’aspirateur thermique en lisère de bois bordé d’une belle prairie humide. Je l’ai alors capturé afin de lui faire une séance photo personnalisée au calme. C’est seulement à ce moment que je découvre sa frimousse… Génial!! Ses yeux noirs bien nets se détachent superbement, certains forment presque un « nez » central noir, et il a même cette petite moustache brune originale qui rend ce personnage plus vivant encore! Très agile avec ses longues pattes, il bouge pas mal mais reste assez facile à photographier. Ravie de cette rencontre et de cette découverte d’un nouveau « visage ». Allez hop, défi, voir la dame très semblable…

Drapetisca socialis mâle

Gnathonarium dentatum

Gnathona. dentatum fem. 1/1

 

Milieu : au sol, station épuration plantes filtrantes (81)

Taille : 2,5 mm  Date : 13 août 2014   Sexe : femelle

 

Description : toute petite araignée au céphalothorax brun/rouge, mat et circulaire, il devient brillant, surélevé et étroit antérieurement. La zone oculaire est brun rouge et bien rassemblée; les chélicères sont assez larges mais courtes, brun/rouge également. Son petit abdomen presque rond, est noir/brun, brillant et couvert de poils très fins; les flancs montrent de légères marbrures jaunâtres que l’on retrouve postérieurement. Les pattes sont orange clair et blanches, translucides, avec des patelles toutes blanches et de petits poils fins et clairs; idem pour les pédipalpes.

ID confirmée par SD/genitalia. Cette espèce a été trouvée grâce à un aspirateur thermique.

Perso : Elle aussi a été dénichée des herbes entourant cette station d’épuration de plantes filtrantes par des moyens « modernes » (aspirateur). Je ne saurai mentir d’avoir senti de vives émotions en la photographiant car cette araignée est presque « quelconque » autant dans son apparence que dans son comportement. Mais il y a tout de même une émotion notable, valable pour chaque rencontre de « minus » dans son genre : celle de croiser une araignée inconnue jusque là, et de la découvrir, au delà de l’œil nu, au travers de mon objectif! A chaque fois, une bestiole insignifiante prend vie réellement et me montre son minois insoupçonnable… Et ça s’est fantastique, une vraie surprise à chaque fois!!

Gnathonarium dentatum

Gongylidium rufipes

Gongylidium rufipes fem. 1/1

 

Milieu : au sol, station épuration (81)

Taille :3-3,5 mm  Date :13 août 2014 Sexe : femelle

 

Description : petite araignée au céphalothorax brun clair orangé, quasi glabre et brillant, dont la partie antérieure est surélevée, de couleur brun foncé. Au soleil, nous voyons quelques reflets roux dorés sur la partie claire, idem sur les pattes. La zone oculaire est rassemblée, brune; les chélicères sont brunes également. L’abdomen ovale est beige et brillant, couvert de très courts poils clairs; il porte ici deux petites taches noires antérieures, puis deux autres plus allongées postérieurement. Les pattes sont uniformément brun clair orangées, fines et assez courtes, elles sont couvertes d’une très courte pilosité claire. Les pédipalpes sont fins, de même couleur que les pattes.

ID confirmée par genitalia.. Cette espèce a été récoltée par aspirateur thermique; notons que l’habitus peut être plus foncé chez d’autres femelles, plus nettement encore chez le mâle.

Perso : Cette petite araignée élégante est assez timide, elle se protège de paparazzis dans mon genre en se cachant derrière ses pattes, puis se met à courir pour se mettre à l’abri dans les herbes. Récoltée lors d’une sortie de prospection, sans des outils adaptés (aspirateur thermique) il serait difficile de la rencontrer tant elle est minus, mais pas impossible bien sûr! J’ai profité de cette technique pour la rencontrer et la photographier sur place, comme bon nombre d’autres espèces minus, d’ailleurs, articles à venir…

Gongylidium rufipes

Neriene radiata

Neriene radiata fem.1/1

 

Milieu :  toile dôme dans des genêts (81)

Taille : 6 mm   Date : 01 mai 2014  Sexe : femelle

 

Description :  jolie araignée dont le céphalothorax est glabre et plat, brun clair avec une large bordure de couleur crème, et avec un triangle brun foncé antérieurement qui seul est surélevé. La face est brun foncé et étroite, avec des petits yeux noirs, glabre et brillante, tout comme les chélicères légèrement rougeâtres. Son abdomen est ovale et bien gonflé; il montre une bande médiane noire irrégulière, bordée de lignes blanches et jaunes. Sur les flancs on voit d’autres lignes blanches/jaunes sur fond noir, et postérieurement on voit un triangle noir contenant deux tirets jaunes. La face ventrale est constituée d’une large bande noire bordée de lignes jaunes irrégulières. On y voit une épigyne particulière au genre : une petite « grotte »! Les pattes sont grises ou jaunes selon la lumière, translucides, avec des poils fins et des épines noires. Les pédipalpes sont fins et longs, de même couleur que les pattes, avec des épines et des poils fins.

ID quasi certaine, la couleur du céphalothorax (bordé de clair) détermine cette espèce et l’habitus vient renforcer son identité, ainsi qu’un autre cliché bien net de l’épigyne (non visible ici).

Perso :  Cachée dans le doux parfum des genêts, j’ai aimé faire la rencontre de cette tigresse. Fine et élégante, ces rayures jaunes sur fond noir m’ont immédiatement fait penser au tigre. Chasseuse agile, à l’aide sa toile en dôme faite de petits fils d’apparence désordonnés, j’ai vu de nombreuses proies consommées mais surtout on peut voir qu’elle se porte très bien! Elle passe le plus clair de son temps sous sa toile, et on peut voir sur la première miniature qu’elle possède des fesses originales portant un petit extraterrestre!! J’adore! Elle est vive et il est difficile de la faire marcher à l’endroit, elle s’arrange très rapidement pour se retrouver à l’envers où elle est plus à l’aise. J’ai observé pour voir si je voyais un mâle dans les parages, mais non.. Une prochaine fois peut être!

Neriene radiata