Pellenes sp. juvenile

Pellenes sp 1-1

 

Milieu : dans le trou d’une pierre au sol, causse  (81)

Taille : 3,5 mm Date : 25 août 2014 Sexe : juvénile

 

Description :  salticidae juvénile dont le céphalothorax est noir, avec deux bandes latérales blanches bordées de roux sur l’axe des yeux latéraux postérieurs; les côtés portent de nombreux poils blancs et deux fins liserés blancs entourent la base. La face est brune, les yeux cerclés de roux, et entre les yeux principaux il y a un tiret vertical blanc. Le clypeus est surmonté d’un bandeau blanc; les chélicères sont noires avec des traits verticaux de courts poils blancs. Son abdomen ovale noir montre une fine bande blanche ciselée; une bande blanche couvre la partie antérieure et se prolonge largement sur les flancs, mêlée de quelques poils roux. Les pattes sont brunes couvertes de petits poils blancs; les pattes I sont fortes avec les patelles et le haut des tibias rougeâtres, des fémurs plus glabres, des articles noirs. Les pédipalpes sont jaunes, munis de poils blancs.

ID laissée en « sp. » car juvénile par SD; les adultes sont indispensables pour les identifications; un genre complexe même visuellement!

Perso : Pour identifier cette petite merveille avec certitude, il était là aussi trop tard dans la saison, ou peut-être trop tôt puisque il est question ici de juvéniles qui se reproduiront dès le début du printemps suivant. Ce petit bout de chou est si craquant! Ce genre me décourage parfois tant il est difficile de séparer visuellement les espèces, mais c’est aussi paradoxalement un de mes préférés, les Pellenes sont splendides. La couleur n’est certes pas leur fort, bien que j’aime personnellement le contraste du noir et du blanc, mais c’est leur curiosité, leur comportement devant l’objectif, et leur regard facétieux, qui m’attire toujours, et me fascine! Vive les Pellenes haha… 

Pellenes sp. juvenile

Asianellus festivus juvenile

Asianellus festivus 1-1

 

Milieu : au sol et dans de petits buissons, causse  (81)

Taille : 3,5 mm Date : 25 août 2014 Sexe : femelle juvénile

 

Description :  petite salticidae juvénile, dont le céphalothorax noir est couvert de poils courts bruns et blancs, quelques uns foncés plus fins et longs, sont dréssés, avec une courte « cravate » noire glabre postérieure, et un fin liseré blanc discret sur le pourtour de la base. La face est haute, les yeux cerclés d’orange avec un large clypeus blanc et des poils plus longs au centre, juste au dessus des chélicères brunes. Son abdomen est brun/gris clair avec quelques poils beiges, une vague bande médiane bordée de points clairs et foncés, de courts traits horizontaux foncés postérieurs. Les pattes sont brun/jaune, fortement annelées de noir et quelques poils blancs, les fémurs sont plus clairs avec des tâches noires; les pattes I sont déjà légèrement plus fortes que les autres. Les pédipalpes ont des fémurs foncés, le reste des articles est brun/jaune avec des petits poils blancs.

ID donnée comme Asianellus/Aelurillus  femelle juvénile par SD après genitalia. J’ai choisi cependant de concrétiser mon penchant pour Asianellus à cause de la presque déjà visible courte bande blanche caractéristique sous les yeux principaux, mais surtout parce que j’ai trouvé une juvénile Aelurillus, visible ici, qui elle, porte des traits blancs typiques sur les côtés des yeux principaux, et un habitus bien différent. Cela reste des déductions suggestives, ces deux espèces sont proches, encore plus au niveau des femelles…

Perso : Rhaaa on ne se lasse pas de photographier de si jolies petites créatures, car même juvéniles, elles possèdent déjà de véritables expressions! Cette jeune demoiselle était curieuse de ce qui l’entourait, elle observait, tâtait, sautait, s’entrainant surement déjà pour sa survie et son adaptation. En voyant ces clichés et en écrivant cet article, je ne pense qu’à une seule chose avec une très très grande impatience : voir les adultes de cette espèce!!! Il me taaaaarde, ils sont splendides, avec une femelle imposante et un mâle sexy en diable… Le rendez-vous est pris pour ce printemps avec le Causse!

Asianellus festivus juvenile

Evarcha jucunda

Evarcha jucunda 1-1

 

Milieu : sous une plaque de béton, causse  (81)

Taille : 5,5 mm Date : 25 août 2014 Sexe : femelle

 

Description :  araignée au céphalothorax orange, avec un large carré noir sur le dessus, quelques poils roux et blanc, et une bande blanche typique qui l’entoure jusqu’au bandeau; la base est glabre avec un très fin liseré noir. Les yeux noirs sont cerclés de blanc, soulignés d’un bandeau couleur crème, quelques poils blancs sur le clypeus et les chélicères orange. L’abdomen est beige clair avec quelques poils blancs et foncés, avec en avant une courte bande horizontale blanche, et postérieurement deux points blancs soulignés de noir, un point noir au dessus des filières. Les pattes sont orange avec de courts poils blancs; les pattes I sont un peu plus fortes. Les pédipalpes sont fins et orange, munis de petits poils blancs.

ID confirmée par SD, espèce assez facilement identifiable.

Perso : En balade sur un causse, il y avait une étrange plaque de béton armé, laissée là, au milieu de la végétation. Forcément, j’ai eu envie de la soulever… Youpi!! Je n’avais pas encore rencontré cette espèce et j’en avais très envie. J’ai eu beau chercher dans les environs où elles devaient être présentes, je ne l’ai trouvée que sous cette plaque. Quel charme cette poupée aux yeux irisés de vert avec une tête couronnée de blanc. Elle n’est pas timide, plutôt curieuse et intrépide… Charmante!

Evarcha jucunda

Pseudeuophrys erratica femelle 2

Pseudeuophrys erratica femelle 2-1

 

Milieu : au sol parmi les bruyères, bordure d’un lac (81)

Taille : 3,5 mm  Date : 31 août 2014  Sexe : femelle

 

Description :petite sauteuse dont le céphalothorax est noir/brun foncé, avec des poils roux et blancs sur le dessus, et un liseré blanc sur le pourtour de la base. La face est brun foncé avec quelques poils blancs, notamment sur le clypeus, les yeux sont finement cerclés d’orange; les petites chélicères brunes portent de rares poils blancs courts. Son abdomen est brun foncé avec de vagues courtes et fines lignes de beige bordées de blanc, dont un grand et deux petits chevrons postérieurs, et un petit point blanc au-dessus des filières. Les pattes sont beige clair, fortement annelées de noir, de brun et de quelques poils blancs, dont un anneau noir plus large sur le bout des fémurs. Les pédipalpes sont entièrement beige clair avec des poils blancs.

ID  confirmée par genitalia; cette espèce a pourtant des caractéristiques propres, mais des cousines proches sont probables, et je voulais disposer d’images « certaines » de cette espèce courante.

Perso : Cette petite miss, aux pattes joliment rayées, se baladait au sol entre deux pieds de bruyères, sautant de pierre en pierre avec une aisance déconcertante! Elle était rapide et assez fuyante même si les quelques pointes de curiosité ,dont elle faisait preuve, laissaient quelques instants pour pouvoir lui faire une petite séance photo. Je trouve cette espèce en abondance mais souvent dans des zones plus urbaines que ce bord de lac sauvage… Elle portait un petit « bidon » bien gonflé qui laissait opter pour deux raisons : elle était gravide, ou bien elle venait de faire un bon repas! Comme il était assez « tard » dans la saison j’ai penché pour la deuxième option, mais il semble qu’on puisse trouver des adultes toute l’année avec cette espèce…

Pseudeuophrys erratica femelle 2

Bianor albobimaculatus femelle

Bianor albobimaculatus femelle 1-1

 

Milieu : salicorne, bord étang salé (11)

Taille : 3,5 mm  Date :07 septembre 2014 Sexe : femelle

 

Description : très jolie salticide dont le céphalothorax noir est couvert de poils dorés, plutôt glabre postérieurement et sur les bas côtés, avec un fin liseré blanc à la base. La face a une forme presque triangulaire, les yeux sont cerclés d’orange, soulignés d’un trait blanc horizontal; le clypeus possède de longs poils blancs qui masquent presque de courtes chélicères brunes. Son abdomen ovale est noir couvert de poils dorés maculé de tâches rondes blanches, et notamment 5 ronds noirs soulignés de petits ronds blancs. Les filières sont marquées d’un point noir, de chaque côté un tout petit point blanc, et au-dessus deux petits chevrons blancs. Les pattes I sont fortes et brunes, avec quelques courts poils blanc/doré dorsalement. Les autres pattes sont brunes, des poils dorés et blancs, des métatarses portant un anneau jaune et des tarses jaunes. Les pédipalpes sont bruns avec des poils blancs, souvent tenus serrés contre les chélicères.

ID confirmée sur forum, grâce à Unibe aussi qui donne un schéma similaire pour l’habitus ici. D’ailleurs je pensais qu’elle était encore juvénile vu la petite taille, mais Unibe la mentionne adulte à 3,6mm… petite adulte quoi!

Perso : Une jolie allure de coccinelle dorée cette salticidae, non?!! Elle est parée de couleur d’or avec des petits points disposés comme le chiffre 5 sur la face d’un dé. Trouvée dans la salicorne salée, c’est une méditerranéenne vivant dans des conditions très particulières, faites de vent, de sel, de sable et des quelques végétaux dans lesquels elle se protège du soleil et chasse. Elle est assez timide devant l’objectif et il est assez difficile de figer sa fine bouille de face. Avec ses lunettes orangées et ses pattes I fortes, cette demoiselle restera un joli souvenir car je ne m’attendais pas cette rencontre, ni à celle du mâle trouvé à quelques mètres. Mes séjours à la mer se limitent à une journée et sont rares, mais je sais que j’y découvrirai encore de jolies merveilles pendant longtemps à ce rythme!

Bianor albobimaculatus femelle